Après Fiona et Bebe, Laurie

Avouez, vous avez eu peur! En fait, j’ai trouvé refuge dans un orri qui n’était même pas sur la carte mais m’a évité une nuit compliquée.

J’ai essuyé 3 gros orages de grêle avec un coup de foudre près de mon abri. Je n’ai pas eu le temps de compter jusqu’à un, ce qui nous donne moins de 300 mètres. Quand j’écris « essuyé » c’était bien le cas. Étanchéité imparfaite! Mais bon, cette sensation d’être à l’abri et seul au monde était à vivre.

Hier mercredi, sorti de mon orri, j’ai pu faire un beau parcours de crêtes par très beau temps. Je n’avais jamais vu autant d’izards, une dizaine de troupeaux de 20 à 30 bêtes. Long mais superbe parcours, tout comme aujourd’hui entre Ull de Ter et le refuge de Mariailles au pied de Canigou.

Dernière grosse ascension demain,  40ème jour de la traversée. Je fais un peu bref car les 2 refuges d’hier et de ce soir tournent au solaire et je ne peux pas recharger mon téléphone. Je vous raconterai plus tard…car il y a de quoi.

Hasta la vista

Ce contenu a été publié dans HRP 2013. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Après Fiona et Bebe, Laurie

  1. Oscar dit :

    Gilles, como está todo en tu aventura? la verdad es que traté de leer algo y no entendí nada…

  2. gilles dit :

    Hola Oscar! Que tal en Arica?
    Me quedan solo 3 dias asi que pienso a lograrlo.
    Si no entiendes nada, te le contare en un mes mas.
    Hasta la vista

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *