La chasse aux petits poids

Je suis prêt à parier que vous n’êtes jamais allés à la chasse aux petits poids !?

Ceux dont je parle ne sont pas vraiment faciles à écosser. Vous les trouverez plus facilement dans le sac à dos de tout randonneur que dans votre jardin. Alors, vous pouvez imaginer la patience qu’il faut quand il s’agit d’alléger un sac à dos que l’on est sensé porter entre 40 et 50 jours d’affilés.

Parce que l’animal se cache. Partout. Un gramme est un gramme ma p’tit’ dam’ ! J’en connais qui vont jusqu’à couper les étiquettes. Ben quand tu as 40 articles, à la fin ça t’économise, allez, l’équivalent d’un… bon 1/2 verre d’eau quand même.

Plus sérieusement, il y a quelques choix cornéliens. Pour ma part, j’ai choisi de privilégier portage, couchage, vêtements, nourriture et sécurité ; en résumé, tout. Je viens donc de m’équiper de ce qui me manquait; en résumé, tout…non, je rigole…quoique.

Pour traiter du thème sécurité avant tout, sachez qu’il neige encore fin Mai dans les Pyrénées ; qu’on se le dise, il va y avoir de la neige, beaucoup de neige ! Surtout que j’ai fixé mon départ vers le 15-20 juin, crampons et piolets vont se révéler indispensables plus que d’habitude.

Le couchage ensuite. Avec mon 1.87m, et 88kg (au début car je pense en perdre un peu… des kg, pas des cm ;-)) je rentre difficilement dans les petites tentes basses et suis parti sur une deux places 1.10m de haut que je partagerai avec…moi (bon, on verra). Déjà il y en a pour 1.8 kg et avec un bon matelas gonflable, sac de couchage et sac à viande + oreiller (oui Monsieur),  vous m’en mettrez 1 kg de plus. Je ne vous dis pas le prix du kilo !

Pour l’instant, je vous passe les détails des vêtements, réchauds ou autre panneau solaire ; nous découvrirons cela au fur et à mesure.

Je suis donc à peu près paré pour l’équipement. Restent deux points de grande importance : la nourriture et l’étude des cartes. Je suis donc en ce moment plongé dans le recensement des valeurs caloriques de tout un tas d’aliments, le critère à retenir étant à la fois le meilleur ratio poids/rendement mais sans oublier variété et appétibilité.  Deux mois pâtes/riz/boulgour/semoule, même s’il va falloir y passer, il me faut aussi penser à améliorer le quotidien. Dans tous les cas, les chiffres montrent qu’il faut entre 700 et 800g par jour pour arriver dans les 2500k Cal ce qui n’est pas excessif au vu des efforts. Ce qu’il y a de bien est que je n’ai aucun à priori sur quelque nourriture que ce soit et que je peux donc manger à peu près n’importe quoi sauf peut être ça où j’ai vraiment trop donné! Comme je cherche une autonomie de l’orde de la semaine, je vais redémarrer avec 5 kg de bouffe après chaque ravitaillement. Le 1/2 verre d’eau économisé sur les étiquettes en voit son intérêt un poil diminué, mais bon, je suis du genre à les couper quand même.

Rectificatif du 10 juin 2013, il semblerait, au sujet du Marmite, que mon manque d’apétit pour le produit n’ai pas été transmis dans mes gènes (n’est-ce pas Looah?):

IM000718.JPG

A bientôt, pour de nouvelles aventures!

 

 

Ce contenu a été publié dans HRP 2013. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à La chasse aux petits poids

  1. Maia Méndez de Cajiao dit :

    Gilles! Supe de tu travesía… una maravilla saber desde ya que lograrás hacer tus sueños realidad, un abrazo desde tu Arica querida.
    A bientot!!!

  2. Rosario Melo dit :

    Desde Arica, Chile, deseándote lo mejor!!

  3. gilles dit :

    Muchas gracias Rosario, te promete unas photos mejor que las tuyas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *