L’histoire des 3 statisticiens

Trois statisticiens sont à la chasse. Soudain, un lapin démarre devant eux. L’un des 3 le met en joue et tire…1 m à droite. Un second porte le fusil à son épaule, tire à son tour. ..1 m à gauche.

A ce moment-là, le troisième lève les bras au ciel et s’écrit : on l’a eu!!!

Et bien, pour moi, c’est la même chose. Trois jours à droite sur le GR11, trois autres à gauche sur le GR10. En moyenne, je suis pile sur la HRP!!! Mon ami Raymond me le dit souvent « Tu le sens là, le chemin?  »

Il est vrai que bien souvent, tu dois deviner, « sentir » la trajectoire, plus que la voir vraiment.

J’ai donc décidé de géerdizer. Prendre le GR10 quoi! Bon, vu que je suis souvent en hôtel ou refuge, c’est presque plus du GR…vin. Kepa avait déjà amené 2 bouteilles d’un Rioja dont il a le secret, je continue donc depuis sur la lancée. Pourvu que ça dure.

Contraint et forcé, je passe plus au nord. Le plafond nuageux se ballade autour de 1000-1500 mètres et je devais aujourd’hui faire le premier 2000 de la traversée. Déjà, d’entrée ce matin, le pic de l’Escalier était bien paumatoire (en français dans le texte). Si l’on n’y voyait rien, par contre, on entendait. La montagne semblait littéralement remplie de cloches. C’est très beau le son des cloches dans la brume. Impossible d’évaluer les distances, mais, à la faveur d’une éclaircie apparaissent soudain vaches ou chevaux paissant paisiblement me regardant passer. Remarquez que, si l’on se place dans la perspective de l’animal, on peut interchanger les verbes! « passant paisiblement, me regardant paisser ».

Effectivement, j’étais paisible. Montagne à vaches, montagne à boue aussi, moi qui devais passer sur des crêtes, des rochers! Ben non, gadoue une partie du chemin. Ce soir, je suis à Logibar, un gîte bord de route près de Larrau. Le choix GR10 me retarde d’un jour mais me permet d’avoir un lieu de rendez-vous bien plus pratique, vendredi avec mes amis.

A ce jour, et au vu des dramatiques conditions vers Cauterets ainsi que des quantités de neige plus haut sur la montagne, je pense carrément sauter 4 étapes et reprendre vers Ordessa. A suivre. ..

Au fait, j’ai quand même vu un animal sauvage

20130623_133129

Ce contenu a été publié dans HRP 2013. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *