Sortie au Pic de Sauvegarde

Nous partîmes à 4, mais par un coup du sort,

Nous étions toujours 4, en arrivant au Port (de Vénasque)

Le Nétou était là, qui nous tendait les bras,

Mais disparue la neige, sur la Madaleta.

 

Nous prenons vers la droite, Le Pic de Sauvegarde.

Au début tout va bien, puis après c’est plus hard.

Arrivons au sommet à l’heure de l’apéro,

Il y aura du vin, du café, des gâteaux.

 

Mais sommes-nous en France, ou bien en Hispanie ?

Qu’en penses-tu Nicole, Gilles, Laure ou Annie ?

On a beau en débattre durant notre repas,

Même en voyant la carte, on ne le saura pas !

 

Il s’y parle français, et un peu Castillan,

Mais il est envahit par plein de Catalans.

Plutôt que de rentrer par le même chemin,

On fera la grand tour, pendant qu’on est en train.

 

On verra le Vautour et quelques Linaigrettes,

Mais durant la descente, on n’est pas à la fête !

Le vallon de la Frèche s’il flatte un peu la vue,

Quand on arrive en bas, on en a plein le……les genoux !

 

Bonus, vidéo : Arrivée au Port de Vénasque

 

Pic de Sauvegarde et Port de Vénasque Les Boums du Vénasque Etangs de la Frèche Vautour survolant les pentes sous le Pic de La Mine

 

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *