Urti Berri On

Je sais, ça veut dire “Bonne Année” en Basque mais comme ce sont les seuls mots que je connaisse… Justement, depuis plus de 10 ans, c’est le titre du message que m’adresse mon ami Kepa en chaque début d’année.

Képa ? On se plait à dire que nous l’avons trouvé par hasard sous un caillou dans le massif des Encantats !  Il restait tout au plus ½ heure pour arriver au confortable refuge des Amitges. Il faisait pluie depuis une bonne partie de l’après midi, et ce havre de paix sous lequel notre homme était abrité nous permit de faire connaissance. Depuis, nous avons arpenté ensemble quelques massifs Alpins, comme l’Argentera et le Viso dont son ascension dans des conditions dantesques conforta notre amitié. Une autre année, ce furent deux semaines autour du Cervin, puis, en 2006 une dizaine de jours dans « ses » Picos de Europa. Situés au sud ouest de Bilbao, c’est précisément là que notre ami réside. Une autre escapade d’automne sur la côte Basque se finît par la visite du musée Guggenheim. Nous apprendrons alors que Képa a eu pour un temps la responsabilité de l’entretien des fleurs qui composent l’Ours Puppy de Jeff Koons, l’une des œuvres remarquable du musée.

Ce matin, sur le coup de 10 heures, je reçois un appel de Kepa.

–       Tu pars bien Lundi ?

–       Oui, c’est ce que j’ai prévu.

–       A quelle heure?

–       Vers 7 heures… (il n’aurait pas une idée derrière la tête, lui)

–       D’où est-ce que tu pars ?

–       De la plage d’Hendaye (ça se précise)

–       Je peux venir 3 jours avec Toi, ok ? (tu parles si je suis ok…)

Dix minutes plus tard, les détails sont réglés, l’affaire est conclue et le rendez-vous donné.

–       Je serai là Lundi matin 7 heures, ETA (Oui, en terme aéronautique, cela signifie Estimated Times of Arrival, vous pensiez à quoi?).

D’autre part, j’ai à présent la certitude que je vais être rejoint fin juin par 5 des mes amis montagnards. Ils vont m’aider à franchir les difficultés entre le Pic du Midi d’Ossau et Gavarnie, difficultés dues à des quantités de neiges tout à fait hors du commun.

Et voilà comment commence ma traversée en solitaire !

A suivre… enfin, à commencer plutôt…

Ce contenu a été publié dans HRP 2013. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Urti Berri On

  1. Malou Alain dit :

    Ca y est, c’est parti…. nous devinons que tu es parti ce matin avec Képa et que le soleil était au RDV.
    Bon courage et à bientôt dans quelques jours sur le terrain !!!

    Alain Malou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *