De l’importance des choses insignifiantes

Enfin une journée acceptable. Je suis en dessous de la réalité, MAIS, justement, au dessus de la mer de nuages. Et ça change tout!

A la manière de Maurice Herzog, je pourrais écrire « Pic d’Ory, premier 2000 » mis à part qu’il émergeait loin, loin, et qu’il serait pour une autre fois. Mais bon, je confirme, il y a bien des sommets qui culminent à plus de 1800m d’altitude au Pays Basque. Nous étions donc 7 à faire la traversée jusqu’à Lescun. Nous savions la navigation compliquée. Les deux premières heures se déroulent dans un labyrinthe karstique rempli de pièges. Pour amuser la galerie, je ne manquerai pas de passer au travers d’un pont de neige et de m’enfoncer jusqu’au dessous des bras. Par chance, je m’arrête sur un cailloux.  30 cm à côté, je disparaissais complètement. Rien de grave, plutôt marrant mais content d’être à 7 personnes quand il s’agit de trouver des marques encore cachées par la neige.

Le Pas de l’Osque passe facilement, nous verrons même des Izards allongés sur un névé et beaucoup de fleurs ensuite avant d’atteindre Lescun. Vrai belle sortie partagée avec Sue, Françoise, Martin, Paul, Stu et Jean-Yves.

Plus tard, arriveront Alain et Malou, Roger et, finalement Francis après 3 jours en VTT. Il se dirige vers le désert des Bardenas près de Pampelune.

Francis? Je ne vais même pas le décrire! Un vrai baroudeur et une force de la nature! La HRP, il l’a faite l’an dernier, à sa manière bien sûr. Francis n’aime pas déranger. Il cherchera toujours un endroit calme avec de l’eau pour ne gêner personne quitte à coucher avec ceux pour qui le repos est éternel. Francis a coeur sur la main. Il est le seul à savoir ce dont j’avais le plus besoin, parce qu’il sait ce que représentent mes efforts quotidiens. Pendant 3 jours, dans ses étroites sacoches accrochées à son VTT, il avait, juste pour moi, une tablette de chocolat! Quand tu arrives à changer ton quotidien, ne serait-ce que pour un temps, tu t’aperçois de l’importance des petites choses de la vraie vie. Un petit cadeau, un geste d’amitié, une tablette de chocolat. Tu as tout compris mon Francis.

 

Le pas de l'Osque

Ce contenu a été publié dans HRP 2013. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *